L'indigo

 

 
L'indigo, ce bleu foncé intense et profond, peut être obtenu à partir de plusieurs plantes qui contiennent un pigment commun (l'indigotine), on les appelle alors, "plantes à indigo".

En fonction de la plante d'origine, la teinte variera légèrement, par exemple, elle tournera sur le vert quand elle est obtenue à partir du pastel et sur le violet quand elle est obtenue à partir de l'indigotier...

Les techniques de teinture pour obtenir la couleur sont variées. Le pigment indigo est insoluble dans l'eau, il faut donc procéder à différentes opérations afin de le rendre soluble pour effectuer la teinture, et c'est ici que les techniques diffèrent. Une fois le textile sorti de la cuve de teinture, c'est le contact de l'air qui permet l'oxydation et c'est alors que la couleur indigo apparaît.

Les égyptiens aux temps des pharaons utilisaient déjà cette teinture, mais on a retrouvé des fragments d'étoffes teintes à l'indigo bien plus anciennes, au Pérou, datant d'il y a 6200 ans.

La teinture à l'indigo est toujours très présente dans de nombreuses traditions textiles à travers le monde.
Par exemple, le Shibori est une technique de teinture à l'indigo d'origine japonaise, obtenue grâce à un principe de plis et de nœuds de l'étoffe à teindre. Une fois teinte et dépliée, l'étoffe laisse apparaitre des "dessins" de la couleur de la toile, formés par les "réserves" permises par les nœuds.
Autre exemple, les touaregs du désert sont appelés "Hommes Bleus", en référence à leurs chèches et tuniques teints en indigo...

Laëtitia


 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Inspiration soleil levant

La légende de la "Femme Double"