Paris en janvier




 

A Paris pour la magnifique exposition de mon ami Lionel Tritschler, parfaitement accompagné par les artistes Jef Magnus et Marc Pétrusa à la galerie OpenBach, j'ai pu profiter de quelques belles visites de musées :)
Beaucoup d'art pour le plaisir des yeux et l’exaltation de l'âme. Parmi tous, voici quelques beaux souvenirs ...

D'abord, au Palais de Tokyo, l'exposition Ubuntu présente au sous sol une extraordinaire collection d’œuvres brodées uniquement avec du fil noir de planches de botanique. Il s'agit d'une œuvre de l'artiste australien Jonathan Jones, projet collaboratif et collectif pour lequel des femmes migrantes en Australie ont brodé ces plantes constitutives de la culture australienne et s'appuyant sur les savoirs détenus pas les aborigènes, comme un trait d'union favorisant intégration et mélange des cultures.
Présentation plus complète ici 👉
 



 

Ensuite, j'ai découvert pour la première fois la fondation Pinault, installée dans la Bourse de Commerce. L'architecture mise en place pour accueillir les collections est  très bien pensée, l’atmosphère dans ce grand bâtiment y est agréable et j'ai aimé qu'il soit possible de déambuler dans l'ensemble du bâtiment. J'ai découvert l'artiste David Hammons, dont j'ai beaucoup aimé le travail et été très impressionnée pas la qualité de la salle de musique au sous-sol à l'acoustique parfaite permettant en ce moment une expérience immersive fabuleuse dans l'installation vidéo de Stan Douglas (présentation ici 👉)






Enfin quelques photos de l'exposition "un certain surréalisme contemporain" de l'OpenBach Galerie pour laquelle Lionel Tritschler présentait quelques uns de ses derniers travaux. Une fabuleuse expo tout en harmonie avec les deux autres artistes présents,  dont les œuvres se sont magnifiquement fait écho, reliées par leur côté énigmatique, leur ton décalé et à la touche assumée et colorée.





 


Laëtitia


 







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Inspiration soleil levant

La légende de la "Femme Double"