Un mot comme un fil (2)... Crépuscule

 

Le fil constitue l’étoffe, tout comme le mot constitue le texte, par association, entrecroisement, mélange… assemblage. J’aime les mots, quelque fois simplement pour leur sonorité, d’autres fois pour ce qu’ils représentent… Les mots peuvent être aussi puissants que les images, aussi évocateurs et inspirants… ils enrichissent notre pensée et notre imaginaire. J’en sème ici quelques uns, au gré du vent et de l’instant…

"Tout crépuscule est double, aurore et soir. Cette formidable chrysalide qu'on appelle l'univers trésaille éternellement de sentir à la fois agoniser la chenille et s'éveiller le papillon."


Philosophie, commencement d'un livre
Victor Hugo


Laëtitia


 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire